Un archipel de 8 îles classées réserve marine

Hoi An (Iles de Cham)

Hoi An a connu récemment un engouement encore inconnu dans le domaine de la plongée et ce sont des sites d’une rare qualité qui sauront vous séduire autour des Iles Cham. Un hiver plus frais et un été plus chaud qu’à Nha Trang y ont favorisé le développement  de grandes formations de coraux mous.

Le centre de plongée partenaire de Euro Viêtnam Diving à Hoi An est Cham Island Diving qui y est implanté à  depuis 2002. Nous vous proposons des excursions en bateau pour  les iles Cham, à une heure de Hoi An, avec des activités multiples :
– plongée bouteille pour plongeurs expérimentés ou débutants,
– découverte des fonds tropicaux en snorkeling pour tous,
– formation PADI et baptèmes de plongées,
– déjeuner sur une plage de rêve sur l’île,
– excursion et visite du village de pêcheurs,
– extensions possibles avec plusieurs nuitées sur les Iles de Cham et poursuite de l’activité plongée.

Partenaire de Euro Vietnam Diving

Spots des Iles Cham à Hoi an

Les Iles Cham sont classées réserve marine et forment un archipel de 8 iles, à 16 km de la côte. L’ile principale, de 9 km de long, forme une baie protégée et très préservée favorable à la croissance du corail.

Hon Tai South : Sympathique site où l’on voit un peu de tout au dessus d’une élégante formation corallienne abritant d’antiques tables de coraux centenaires.

Hon Mot : Un récif de coraux jusqu’à 35m en pente raide tapissé de coraux.

Rang Manh : Haut plateau en pleine eau, dont le plafond culmine a – 6m peuplé par une faune diversifiée de coraux et poissons.

Le Pinacle : Un gros rocher qui dépasse de la surface d’environ 20m et se jette dans les profondeurs jusque 45m. Autour de ce pic, une grande variété d’espèces de poissons vivants en bancs de centaines d’individus aimant se cacher dans les grottes peu profondes. Pour plongeurs expérimentés.

Les plages de l’Ile de Cham :

Découvrir nos circuits

A côté de la plongée

La cité historique de Hoi An :
Hoi An est située dans la province de Quang Nam, à trente kilomètres au sud de Da Nang, sur la rivière Thu Bon. Elle compte 75 000 habitants. La vieille ville de Hoi An est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Jadis, Hoi An était appelée Faifo en français. (Ce nom fut d’usage officiel pendant la période coloniale.)
Hoi An était une ville prospère, située sur les routes maritimes du commerce de la soie. Elle connut une expansion à partir du XVe siècle, les riches marchands y installèrent des comptoirs et construisirent de grandes et solides maisons en bois. Suite à l’ensablement de la rivière, l’activité du port a décliné au profit de celui de Da Nang.
Il n’est plus fréquenté que par des sampans.

Certaines toitures sont recouvertes de milliers de tuiles concaves et convexes, de style yin et yang. Ce symbole se retrouve également sur les portes des maisons et protège ainsi ses habitants. De nombreuses maisons sont construites dans un bois noir et très dur : le jaquier.Divers styles architecturaux se retrouvent à Hoi An : chinois, japonais, français. Huit cent quarante-quatre maisons et bâtiments sont répertoriés pour leur intérêt historique et architectural.

L’un des monuments les plus intéressants est le pont-pagode japonais, un pont couvert construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaises. Chaque extrémité est gardée par un couple de statues, figurant des chiens d’un côté et des singes de l’autre.

Les maisons aux façades colorées de jaune et aux volets turquoises qui se reflètent dans la rivière, le trafic des sampans, son marché riche aux mille produits, parfums et saveurs sont autant d’images typiques de la ville. Au petit matin les pêcheurs amènent leur prises nocturnes au très pittoresque marche aux poissons.

Enfin, Hoi An est le lieu idéal du Viêt Nam pour se faire confectionner tous vêtements sur mesure.

Da Nang et ses environs :
Da Nang est la plus grande ville du centre-Vietnam et l’un des ports les plus importants. Entourée d’un côté par les montagnes et de l’autre par la mer, cette métropole offre de nombreux sites touristiques et historiques intéressants.Les origines de la ville remontent à l’ancien royaume Champa, établi par les colons indonésiens en 192. A son apogée, la sphère d’influence Cham s’étendait de Hue a Vung Tau. L’extension des chinois, vietnamiens et khmer menèrent au déclin et à la chute des Cham vers le milieu du 15e siècle.

Aux 17e et 18e siècles, les marchands et missionnaires français et espagnols firent main basse sur Hoi An, juste au sud de Da Nang. Au 19e siècle, Da Nang surpassait Hoi An en tant que plus important port maritime de la région centre-vietnamienne. La présence des français aux 19e et début 20e siècles puis des américains dans les années 1960 contribuèrent à l’expansion de Da Nang, qui aujourd’hui est la 4e plus grande ville du Viêtnam.

Le Musée Cham :
Etablit par les archéologues français en 1936, le musée Cham accueille la collection la plus fine au monde d’objets d’art Cham. Nombre des statues, sculptures et reliques ont été découvertes autour de My Son, une ancienne capitale Cham aujourd’hui inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Datant du 4e au 14e siècle, les pièces d’art décrivent les scènes d’art quotidien ainsi que des artefacts religieux hindous et bouddhistes. Le musée lui-même est construit dans une villa de style colonial français du meilleur genre.

La plage de Non Nuoc :
Cette plage de sable blanc a la périphérie de Da Nang est renommée pour sa spectaculaire beauté et son histoire en tant que destination pour les troupes américaines pendant la guerre. Aujourd’hui, la plage accueille de luxurieux hôtels et divers centres de loisirs.

My Son :
My Son est un site archéologique remarquable datant de plus d’un millénaire. Situé dans une vallée boisée et éloigné de 70 km à l’ouest de Da Nang, cette capitale et centre religieux du royaume Cham regroupait il fut un temps plus de 70 temples. Bien que sévèrement endommagés par les bombardements dans les années 60, le site possède encore plus de 20 monuments. Il est entré au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999. On conseille aux visiteurs d’arriver tôt pour éviter l’heure de pointe et de se protéger de la chaleur, étant donné le peu de zones d’ombres sur place.

Les Montagnes de Marbre :
Les Montagnes de Marbre sont des affleurements rocheux calcaires qui partent de la plage et s’avancent jusqu’au sud de Da Nang. Des chemins mènent au sommet des falaises boisées, offrant des vues spectaculaires sur la plage de Non Nuoc et la mer de Chine. Les cavernes ancrées dans les parois étaient habitées à l’origine par des peuplades Cham. Plus tard, les vietnamiens sous la dynastie Nguyen y construisirent de nombreuses pagodes. De nos jours, les Montagnes de Marbre abritent nombre d’artisans qui produisent et vendent leurs sculptures aux pieds de celles-ci.